Traverser un reconfinement au mieux

Comment transformer le négatif en positif

Nous voilà entrés dans le mois le plus compliqué de l’année. Le temps est maussade et les jours raccourcissent. Chaque année, c’est un peu la même chose après la Toussaint, mais cette année sera encore plus challenging que les autres.

Alors, comment garder la motivation en cette période ?

La motivation est composée de plusieurs paramètres qui agissent de manière cumulative sur notre motivation. 

Voici quelques uns de ces paramètres et 5 conseils pour traverser la période au mieux.

1) (Re)Définir ses objectifs

Il y a tout d’abord nos objectifs et « l’échéance » que l’on se fixe pour atteindre ces objectifs.
Regardons comment cela se traduit en cette période et comment nous pouvons agir dessus. 

Par exemple, un objectif raisonnable a priori serait de se dire : OK, nous avons 4 semaines de confinement devant nous, donc profitons-en pour réaliser ce qui était en stand-by.

Mais là, nous nous rendons compte de la limite. Nous avons l’expérience du premier confinement. Cette échéance est incertaine.

Alors, transformons cette échéance incertaine en plusieurs échéances à court, moyen et long terme.

Comment faire me direz-vous ?

Une méthode est de se fixer d’abord l’objectif à long terme. Puis, on se projette dans un an et on regarde derrière nous.

Quelle aura été la première étape que j’aurai faite après avoir pris cette décision.
Le jour 1 : qu’est-ce que je mets en place pour atteindre cet objectif.
Et une semaine plus tard, qu’ai-je fait ?
Et ainsi de suite, jusqu’à atteindre l’objectif final.

C’est assez facile finalement, on découpe notre objectif en objectifs plus petits et facilement atteignables.
Pour un sportif, cela va correspondre à son objectif de sport hebdomadaire, pour un indépendant à une série d’actions à réaliser en cette fin d’année, etc.

Les objectifs, pour être efficaces, doivent être réalistes (ni trop haut, ni trop bas) et mesurables. L’intérêt est de pouvoir prendre conscience de ce que nous accomplissons.

Il peut parfois paraître difficile de se mettre des objectifs dans des circonstances comme celles que nous vivons aujourd’hui. Et c’est normal.
Pourtant, cela est essentiel pour garder le cap, ne pas oublier là où nous allons.

2) Le sentiment d'autonomie

Ensuite, je vous encourage à travailler sur votre sentiment d’autonomie.

En cette période de libertés contraintes, il est important de prendre conscience de toutes ces choses sur lesquelles nous pouvons avoir un impact.

Nous ne pouvons choisir le sens du vent, mais nous pouvons toujours ajuster nos voiles.  

A nous de voir le verre à moitié plein ou à moitié vide. La vie est une chance, ne l’oublions pas, prenons en soin et respectons là.

Il est important de garder à l’esprit toutes les choses sur lesquelles nous pouvons avoir une influence.
La première : comment est-ce que je choisis d’aborder ma journée ? La deuxième : quelles sont les choses que je mets en oeuvre pour atteindre mon objectif ?

3) Le sentiment de compétence

Pour nous sentir épanouis, nous avons besoin de nous sentir compétents dans ce que nous aimons.
Pour certains cela sera la cuisine, d’autres le travail ou encore le sport.

Peu importe, l’important est de se faire plaisir et de prendre conscience de nos compétences.

Pourquoi ne pas en profiter pour ré-essayer cette recette compliquée qui nous donne du mal, ou faire un challenge sportif entre amis, etc.

Peu importe le sujet, tant qu’il nous fait plaisir, que nous soyons en phase avec celui-ci et qu’il nous permet d’avancer.

4) Le sentiment d'appartenance

Le sentiment d’appartenance est également essentiel. Encore plus maintenant que jamais.
Nous le savons depuis longtemps, l’être humain a besoin de relations sociales (voir ici ou ici).

Mais comment garder le contact? Comment faire avec ce besoin bien réel de partager autre chose que du virtuel ou un apéro-skype ?

Malheureusement, pas de contact réel pour l’instant mais la possibilité de partager un moment à plusieurs.
Que ça soit dans la sphère privée ou en entreprise, il faut continuer à partager des expériences communes.

En entreprise, de plus en plus d’offres apparaissent pour passer 1 h mêlant le fun et des formations. Fini les webinaires top-down du printemps, place à l’action, au partage et à l’échange.  

5) Se faire plaisir

Et le plus important pendant cette période : se faire plaisir.

Ce n’est clairement pas le jour de commencer un régime, mais ce n’est pas le moment non plus de reprendre 2 kg.
Pour ceux qui aiment se faire plaisir, on le fait, mais bien. Avec des aliments qui nous font plaisir, mais qui nous apportent aussi les nutriments nécessaires.
Il existe de nombreuses gammes qui proposent des produits sains et équilibrés… et on se bouge. Comme au printemps, on se remet devant sa TV pour une petite séance de sport et, pourquoi pas, entre copines ?

Plutôt qu’un apéro skype, pourquoi ne pas se faire des séances bien-être en visio 😊. Masques, crème et bonne humeur !
On va éviter de les faire pendant une réunion au boulot, mais avoir une belle peau, se sentir bien et prendre soin de soi, c’est l’essentiel.

Non seulement c’est bon pour la santé, mais aussi pour le moral !

Quand tout semble être contre vous, souvenez-vous que l’avion décolle face au vent, et non avec lui. 

Henry Ford

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire