Engagement et quête de sens

Quand un confinement fait bouger les lignes

La période de confinement puis le déconfinement estival ont renforcé une tendance déjà présente : le besoin de donner du sens et de se sentir appartenir à un groupe.

Certes, les entreprises cherchent à donner du sens via leurs valeurs, en devenant une entreprise socialement responsable ou encore en passant le pas de devenir une entreprise à mission. Mais est-ce suffisant ? Toutes les générations ont désormais besoin de valeurs fortes, de se reconnaitre dans l’entreprise, mais sans « âme », sans cohérence avec les actions réelles qui sont faites en entreprise les salariés ont tôt fait de voir que ce n’est qu’un leurre.

Une de mes convictions est que, si on peut attirer les « talents » en faisant illusion avec des baby-foot ou des after-works, au quotidien ça ne suffit pas à les retenir et encore moins à créer de l’engagement. La cohérence, la justesse et l’alignement entre la culture de l’entreprise et les valeurs sont essentiels.

L’entreprise doit absolument se réinventer pour, non seulement prendre en compte la digitalisation, mais aussi le changement social et sociétal en cours.

Donner du sens devient essentiel non seulement pour les personnes elles-mêmes, mais aussi pour créer de l’engagement.

Mais comment faire pour que les salariés soient réellement engagés ? Nous nous sentons engagés quand nous nous sentons utiles et reconnus dans notre action. Il est important aussi que les salariés soient fiers d’appartenir à une entreprise.

Mais comment donner du sens, créer l’engagement et rester aligner avec les valeurs de l’entreprise ?

Ré-inventer l'entreprise

Reprenons le problème à sa base.

Nous sommes tous des êtres humains, issus de l’évolution sociale qui nous entoure et qui a fait changer la société tellement vite que nous sommes aujourd’hui un peu perdus. Pourtant, en revenant à nos besoins fondamentaux tout s’éclaire.

Nous avons le besoin d’appartenance qui s’exprime plus fort qu’avant, car nos modes de vie nous ont éloignés de nos racines. Un proverbe africain dit qu’il faut tout un village pour élever un enfant. Aujourd’hui, nous n’avons plus ce village qui nous entoure.

Mais ce besoin d’appartenance existe toujours. Ce ne sont pas les réseaux sociaux qui vont compenser ce manque. Certes, la dopamine que les « like » produisent apporte une récompense immédiate, mais, sur le long terme, cela n’est pas suffisant.

Et c’est là que l’entreprise de demain peut faire la différence. Elle peut créer de l’engagement en redonnant du sens et en répondant à ce besoin d’appartenance. La manière dont nous agirons demain en entreprise, en remettant le respect et la responsabilisation au cœur de nos modes de réflexion, permettra de se reconnecter les uns les autres et de retrouver le « sens ». Nous pourrons ainsi nous sentir utiles au sens d’une organisation.

Comment (re)trouver le sens dans nos actions

Je citerais Frankl, qui disait que « Tout être humain est soucieux de quelqu’un qui est là, au-dehors dans ce monde, un travail à faire, un devoir à accomplir, une tâche, un sens, une mission de vie qui lui est exclusivement réservée, quelque chose qui doit être concrétisé, actualisé par lui et par personne d’autre. »

Le sens est là, à portée de main, et c’est ce qui permettra à chacun de pouvoir se sentir pleinement utile et engagé.

Imaginez une entreprise où chacun se pose, chaque jour, la question de savoir si, dans son travail, il répond aux besoins de ses collègues ? S’il est utile à la vie de l’entreprise, et comment il pourrait améliorer le bien-être.

Je suis convaincue que la démarche peut même aller au-delà de l’individu et être entre services.

Est-ce que mon service finance/marketing/communication apporte quelque chose aux autres services ? Est-ce que mon service délivre le meilleur aux autres en interne et en externe ?

Sans engagement de l’entreprise dans sa globalité, il sera plus compliqué de créer une cohésion et une envie de s’impliquer. Mais ce travail peut se commencer par un service ou même par quelques personnes en quête de sens.

En cette rentrée pleine d’incertitude ne serait-il pas plus opportun pour l’entreprise de profiter de ce changement de paradigme pour entamer cette démarche ?

Redonner du sens pour recréer l’engagement.

Il est désormais essentiel de profiter de cette contrainte pour la transformer en opportunité de croissance. Les circonstances font qu’il est désormais essentiel d’entamer un changement durable et adaptable dans le temps.

Nous avons tous envie d’un lieu de travail agréable, où nous sommes contents de revoir nos collègues (que ça soit 5 jours par semaine ou plus occasionnellement).

Rétablir la confiance, remettre les personnes qui « font » les actions au cœur des processus (car ce sont elles qui « savent ») est un premier pas, facile à engager et qui permettra de redonner du sens et de l’engagement rapidement, efficacement et durablement.

Pour l’entreprise, il faut savoir écouter les collaborateurs pour comprendre les besoins et proposer la juste réponse.

Ce n’est pas la « nouvelle » méthode à la mode qui va changer les choses, mais son adéquation au besoin et son juste usage.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire