Télétravail et Espace de travail, quelles évolutions pour demain?

Entre co-working, home office et desk sharing, les possibilités sont nombreuses, mais à quoi aspirons-nous vraiment ?

Nous sommes en train de vivre une mutation profonde de notre société. À l’image de l’exode rural qui changea le visage de la France, le Covid modifiera de nouveau le paysage urbain et nos comportements.

Il a déjà changé nos aspirations qui deviennent plus humanistes, notre envie de passer plus de temps avec ceux qui nous sont proches, notre besoin d’espace qui s’est amplifié, notre quête de sens et notre rapport à l’entreprise.

Nous allons également rentrer dans un paradoxe que nul n’aurait pu prédire. Le marché du travail va de nouveau se tendre, mais le rapport de force ne va pas s’inverser pour autant. Le besoin de sens et la nécessité de trouver un équilibre vie professionnelle/vie personnelle se sont accentués.

Les espaces de travail, un argument pour attirer les talents ?

Avant la crise, les candidats avaient le choix et les entreprises travaillaient à attirer les talents avec beaucoup d’imagination. Les baby-foots, corbeilles de fruits, after-work et cours de Yoga servaient à séduire ces derniers. Recruter les talents et engager les salariés restent des sujets d’actualité. Le besoin de sens dans nos actions est encore plus important qu’avant et le choix de l’entreprise est crucial. Mais un nouveau paramètre devient également essentiel : les modalités du travail avec tout ce que cela implique.

Désormais, l’entreprise devra de plus en plus proposer un environnement de travail en adéquation avec sa culture pour attirer les talents qui correspondent à son ADN. Il n’y a pas UN espace de travail qui convient à tout le monde. Certains préfèrent le télétravail, d’autres au contraire ont besoin d’être sur leur lieu de travail physiquement, pour certains encore travailler à la maison est impossible d’un point de vue organisationnel. Enfin, entre le 100 % télétravail et le 100 % en entreprise, il existe de nombreuses possibilités.

 

Objectif Talents

Finalement, le Covid a permis de rendre visible ce que nous sentions tous. Nous sommes tous différents dans notre rapport au travail et dans notre besoin. Et nos besoins évoluent en fonction de notre activité. Alors, pourquoi vouloir imposer un système identique à tous et tout le temps ? Certains argueront que, par souci d’égalité, il est important que tout le monde soit dans l’entreprise, qu’il ne faut surtout pas remettre la fameuse différence col-bleu/col blanc.

L'apparition d'une diversité de lieux pour tous

Co-working
Photo by Mika Baumeister on Unsplash

Mais finalement, est-ce équitable de faire venir tout le monde en entreprise ? Certes, c’est égalitaire. Mais pourquoi imposer à certains de longs trajets, une présence au bureau qui ne leur convient pas quand ils travaillent mieux chez eux ?

À l’inverse, imposer à tous le télétravail n’est pas la solution. Les échanges informels, l’aide des collègues et le besoin social ne sont pas comblés en télétravail pour certains. C’est l’isolement et l’enfermement. Pour eux, le risque psychologique est fort en restant à distance.

Une nouvelle possibilité est également apparue : celle des tiers lieux. Que ça soit des espaces de co-working, des cafés, des terrasses ou, demain autre chose, ces nouveaux espaces offrent encore une nouvelle possibilité. Lieux de vie, lieux de rencontres et lieux d’échanges. Quelle sera l’évolution de ces derniers ? Ils auront certainement un rôle à jouer pour demain. Cette troisième voie peut également compléter l’offre des espaces de travail mis à disposition des collaborateurs.

Les espaces de travail vont donc subir de nouvelles mutations. La première est en cours. Des lieux adaptés aux nouvelles contraintes, à une organisation de travail qui se cherche. Une dédensification en cours, un télétravail plus présent qu’avant la crise, une meilleure prise en compte des besoins de concentration,  mais aussi des besoins d’échanges sont en train d’apparaître. Ils nous mènent vers la deuxième mutation.

Cette dernière arrivera prochainement. Quelle sera la forme que prendront nos bureaux de demain ? Elle sera multiple. Certaines entreprises choisiront probablement de ne garder que les m² nécessaires à l’accueil et aux réunions indispensables physiquement. Ce qui réduit considérablement le nombre de réunions et de m². Ce choix sera renforcé par la nécessité de réduire les coûts.

Photo by Armand Khoury on Unsplash
Café
Photo by RR Abrot on Unsplash

Pour d’autres, elles choisiront des espaces plus petits et répartis dans plusieurs quartiers et compléteront avec des tiers lieux proposés à leurs collaborateurs. Seules les fonctions qui ne peuvent passer en remote seront présentes dans un bâtiment qui sera unique… ou pas d’ailleurs. La multiplication des espaces sera probablement adaptée à certaines activités.

Et les outils de production ?

Et pour ceux qui ont des outils de production me direz-vous ? Mon avis, qui n’engage que moi, est que plutôt que d’amplifier cette différence col bleu/col blanc, il faut la transformer. Nous avons désormais tous conscience que la production est essentielle. Fini le temps où les cols blancs avaient plus de « valeurs » que les autres. Nous l’avons vu, notre coiffeur, notre boulanger et notre caissier sont devenus les personnes les plus essentielles de notre quotidien. Il faut qu’en entreprise ceux qui produisent sentent qu’ils sont importants. Il faut qu’ils ressentent que l’entreprise a besoin d’eux, sur site. Pour cela, un changement s’impose.

Encore un, me direz-vous ? Oui, encore un, un changement positif, un changement tourné vers l’humain, un changement où l’Homme est au centre.

Les espaces devront une nouvelle fois être repensés. L’humain ayant retrouvé sa place en entreprise et son importance, il sera nécessaire de faire ressentir aux salariés qu’ils sont importants.

L'expérience collaborateur

L’expérience collaborateur est quelque chose apparue récemment, mais qui prend de plus en plus de place. Comment attirer et garder les talents si les espaces ne correspondent plus au besoin ?

Et si l’entreprise choisit le 100 % télétravail, à l’instar de Facebook ou Peugeot, l’entreprise devra proposer des tiers lieux pour les rendez-vous ou, pourquoi pas, aider les collaborateurs à installer un espace adapté chez eux. N’oublions pas cependant que nous avons besoin d’échanges en présentiel, le digital n’est pas la solution à tout. Des espaces doivent également exister pour se retrouver. Ces derniers devront apporter bien-être, mais également des espaces de brainstorming ou propices à la réflexion.

Dans ces nouveaux espaces, les managers d’hier devront également évoluer. Nouvel apprentissage pour un nouvel environnement. Plus de lâcher-prise et moins de contrôle seront les points clés pour demain. Probablement la voie vers moins de burn-out aussi, de stress et d’effets négatifs sur la santé.

café out door
Photo by Daria Shevtsova on Unsplash

Pour tous, de nouvelles opportunités s’offrent à nous. Nous savons désormais que nous avons le choix. À partir de deux jours de télétravail par semaine, nous pouvons commencer à pouvoir choisir de vivre loin de la ville si nous le souhaitons. Nos campagnes désertées vont de nouveau revivre grâce à ceux qui choisiront de vivre loin des villes. Peut-être verrons-nous des écoles rouvrir dans certains villages, des crèches et des commerces revenir.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire