Du bureau individuel au coworking, existe-il un espace de travail adapté à tous ?

Et si, ce matin, on prenait le temps de repenser à l’évolution de l’espace de travail dans sa globalité. Imaginez-vous dans les années 70. L’ordinateur en entreprise en est à ses débuts, les dactylos prennent des notes puis tapent celles-ci à la machine à écrire.

Sur le bureau, pas d’écran ni de souris mais du papier et des crayons.

Puis voilà, fin des années 70 début des années 80, l’informatique commence à se développer.

Petit à petit, l’informatique a pris place en entreprise notamment grâce au premier tableur. Il est désormais possible de faire des évaluations, enregistrer des prévisions. L’arrivée du tableur a changé la vie du comptable mais aussi du chef d’entreprise. Ce qui était intuitif devient quantifiable, ce qui prenait des jours ne prend plus qu’une heure. Les machines à écrire ont été remplacées par des PC fixes et Xerox nous a apporté les imprimantes. Le papier qui jonchait les bureaux a été remplacé par des dossiers partagés sur des serveurs.

Puis, le téléphone portable, le wifi, le smartphone, l’ultrabook etc nous ont permis de devenir nomades.

Le changement a été si rapide qu’en entreprise, aujourd’hui, se côtoient deux modes de vie différents.

Deux mondes cohabitent dans un même espace de travail.

Espace de travail

D’un côté, la nouvelle génération, hyper connectée, communicant jour et nuit avec ses collègues et ses amis et utilisant les réseaux sociaux comme hier on utilisait le langage verbal.

De l’autre, un monde qui se cherche et qui a déjà subi différentes mutations. Ces personnes ont connu les bureaux individuels à leur arrivée en entreprise. Puis, « on » leur a expliqué que les Open Space étaient l’avenir.

Désormais, « on » leur parle de flex-office, de coworking, d’espaces partagés… et on leur explique que c’est l’avenir.

S’il est vrai qu’on ne travaille plus aujourd’hui comme hier, et que, la majorité, aime changer d’espace de travail, l’être humain reste un être humain, avec des besoins fondamentaux.

Pour comprendre cette différence, reprenons un exemple issu de la pyramide de Maslow. A sa base, le besoin fondamental : le besoin de sécurité.

Les premières questions à prendre en compte sont : l’entreprise répond-elle encore à ce besoin et, est-ce son rôle ?

Certains répondront oui, et c’est très bien.

Le CDI, en France, rassure et permet de faire des projets (pour obtenir un emprunt bancaire, c’est encore souvent une nécessité).

D’autres pensent que non, ce n’est pas son rôle. Ils ont ce besoin de sécurité rempli différemment et, le fait de pouvoir changer d’entreprise s’ils en ont envie répond à ce même besoin. La liberté qu’apporte la location leur convient également.

Alors, comment créer des espaces de travail pour tous et qui ne soient pas un compromis inadapté ?

Coworking

Pour ma part, je ne crois pas au « tout flex-office » ou tout « coworking » mais plutôt à une prise en compte intelligente des personnes qui composent l’entreprise.

Nous savons tous que les caractères des personnes qui travaillent à la communication sont différents de ceux qui travaillent à la finance. Et c’est vrai pour chaque service. L’état d’esprit diffère de par l’activité mais également par les besoins inhérents à chaque activité.

Pourquoi, dans ce cas, encore trop souvent, leur imposer le même mode de fonctionnement ?

Aujourd’hui, nous pouvons parfaitement imaginer des espaces de travail dans l’esprit des valeurs de l’entreprise et les décliner suivant les besoins de chaque service ou groupe de travail. 

Imaginez des espaces différents, cohérents et adaptés: voilà, pour moi, ce qui doit devenir la norme et non plus un vœu pieux.

Cet article vous a plu ? Partagez-le

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire