L’organisation pyramidale

L'origine de ce modèle

L’organisation pyramidale est issue de la révolution industrielle. L’exode rural et la révolution industrielle sont fortement liés. Ce point fondamental dans la construction de nos organisations actuelles est malheureusement fréquemment oublié. En effet, rappelons que les industries se sont bâties en partie avec des personnes venant des campagnes, qui travaillaient à la tâche et au gré des saisons. Cette population, souvent peu éduquée à l’époque, s’est retrouvée dans un nouvel environnement.

Il était, à ce moment-là, nécessaire de réduire les tâches et mouvements des travailleurs le plus possible pour maximiser le rendement. Nous voyons alors arriver les pointeuses, le taylorisme, etc.

Aujourd’hui, les « ouvriers » savent lire, comprendre le fonctionnement des machines qu’ils utilisent et maîtrisent  leurs moyens de production pour anticiper les pannes.

 

u-kemm_industrialisation
Photo by Museums Victoria on Unsplash

La transmission d'informations

U-Kemm question organisation
Photo by Mark Fletcher-Brown on Unsplash

L’entreprise pyramidale est donc issue des besoins liés à l’industrialisation. Son fonctionnement est la réponse aux problèmes datant de cette époque.

Cette structure est fondée sur le principe que chaque service a un objectif particulier et indépendant des autres. Chaque équipe réfère à un manager qui lui-même remonte l’information à l’étage supérieur et ainsi de suite jusqu’au sommet de la pyramide, là où se prend la décision stratégique.

Dans ce type d’organisation, les personnes en bas de la pyramide sont considérées comme n’étant pas capables de prendre du recul. De ce fait, la remontée d’information doit être faite suivant un type de reporting pensé et structuré par la hiérarchie. Ensuite, un manager centralise les informations pour les remonter à son propre manager, qui lui-même concentrera les informations de plusieurs managers et ainsi de suite … jusqu’au sommet.

L’information arrivant au sommet aura donc été filtrée à plusieurs reprises afin d’être concise, mais il ne sera pas possible d’avoir une vue globale de ce qui se passe au bas de la pyramide, au niveau des opérationnels.

De plus, la quantité d’informations arrivant au sommet ne permet plus d’avoir une vue réelle et une bonne compréhension des informations dans la plupart des cas.

Le fonctionnement

Il y a une différence forte, dans ces organisations, entre les décisions opérationnelles, les actions des agents qui suivent des processus, définis en amont par une équipe dédiée, et les décisions stratégiques prises par les membres de directions. Les processus, dans ce cas, sont faits pour contrôler que les opérationnels suivent des règles, mais les opérationnels n’ont aucune compréhension des enjeux associés puisque l’information est alors silotée.

Dans ce type de fonctionnement, l’évolution se fait en devenant décideur et en ayant de plus en plus de personnes à encadrer. Cette évolution permet également d’avoir accès à plus d’informations, bien que celle-ci reste cloisonnée.

Enfin, les relations interpersonnelles sont codifiées pour répondre aux besoins initiaux des débuts de la société industrielle. Beaucoup d’entreprises affichent encore les « niveaux » hiérarchiques de manière très visible. Concrètement, cela se traduit par la taille du bureau, sa localisation, son niveau d’équipement technologique, etc.

Avantages et Inconvénients

L’avantage principal est que cette forme d’organisation est connue et rassurante pour ceux qui ont besoin d’un cadre fixe et pour qui les responsabilités ne font pas partie de leurs attentes.

Le principal point faible vient de la rigidité de cette structure qui ne permet pas de prises de décisions rapides, le «sommet » ne perçoit pas les problèmes des opérationnels et les opérationnels, souvent, ne comprennent pas les décisions prises et ne voient pas l’impact de leur travail sur l’entreprise.

La nouvelle génération ne se retrouve pas dans ce modèle ancien où le questionnement des décisions est compliqué. De plus, la ligne hiérarchique nécessite de nombreux contrôles et déresponsabilise les personnes au point de créer du désengagement.

u-kemm avantages inconvenients organisation
Photo by Javardh on Unsplash

L’accélération du temps, la diminution des distances, la circulation de l’information ont bousculé ce qui existait et ont bousculé l’entreprise… mais pas encore l’organisation.

La révolution en cours est plus rapide, plus globale et touche à la fois la technologie, mais aussi nos modes de fonctionnement qui se trouvent modifiés par cette même technologie.

Si aujourd’hui il faut 8 h pour faire Paris-New-York, il fallait entre 10 et 14 jours à cheval pour faire Paris Marseille en 1494.

Nous pouvons donc nous demander dans quel mesure ce modèle est encore adapté à l’entreprise d’aujourd’hui.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire